Marquage – Fiche Produit

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Les éléments de marquage précisés dans les normes doivent impérativement se trouver sur l’étiquette, l’emballage du produit ou le document d’accompagnement dans le cas d’un compost en vrac, et comprennent de multiples critères.

Les éléments obligatoires

  • La référence à la norme
  • La dénomination du produit telle que précisée dans la norme
  • La liste des matières premières représentant plus de 5 % en masse de produit brut avant mélange ou sur matière sèche par ordre décroissant
  • Les teneurs en matières sèches, matières organiques, azote total, azote organique non-uréique, en % de masse sur produit brut, le rapport C/N
  • Les teneurs en phosphore total (si ≥ 0,5 % en P2O5), en potassium total en K2O en magnésium en MgO et pour les composts de champignonnières en CaO.
  • Les doses d’emploi préconisées (en masse de produit brut par unité de surface, en volume pour les plantations) et les recommandations de stockage et manutention avec les restrictions d’usages type « non utilisable sur cultures maraichères »
  • Le nom, la raison sociale, la marque et l’adresse du responsable de la mise sur le marché
  • La masse nette
  • L’identification du lot (pouvant figurer hors du champ visuel des autres éléments de marquage)
  • La mention suivante : « Recommandation d’emploi : ne pas ingérer. Se laver et se sécher les mains après usage »
  • Dans le cas de produits importés, le nom du pays d’origine sauf pour les marchandises qui sont originaires d’un État membre de l’Union Européenne ou d’un État partie contractante à l’accord instituant l’Espace Économique Européen
  • Pour tous les produits contenant des protéines animales transformées (PAT) (catégorie 3) et/ou de protéines transformées (catégorie 2) la mention : « interdit pour l’alimentation animale, ne pas stocker à proximité d’aliments pour animaux d’élevage »
  • Pour tous les produits contenant du ricin, la mention « contient du ricin, l’enfouissement est obligatoire »

Les éléments facultatifs

  • La marque du fabricant, la marque du produit, les dénominations commerciales et, le cas échéant, toute marque de garantie et/ou de certification
  • Le mode d’obtention dont le type de transformation et le traitement le cas échéant
  • Les matières premières représentant moins de 5 % en masse sur le produit brut, avec la mention « moins de 5 % »
  • Le pH
  • La composition granulométrique, exprimée en pourcentage de matière sèche (expression en pourcentage de produit passant au tamis à la maille de x mm suivant la maille du tamis caractérisant 80 % du produit sec)
  • Les teneurs en P2O5 , K2O, CaO, MgO, SO3 et Na2O total exprimées en pourcentage de masse du produit brut
  • Les résultats des tests sur le fractionnement biochimique de la matière organique (selon la méthode décrite dans la norme XP U 44-162) et sur la minéralisation potentielle du C et du N (selon la méthode décrite dans la norme XP U 44-163).
  • La classification agronomique du produit, résultant des méthodes définies au point 7) (travaux en cours)
  • La conductivité électrique
  • L’effet alcalinisant par incubation (EAI) selon prEN 14984, Méthode A, exprimé de la façon suivante : index amendant à 4 semaines : x %
  • La masse volumique
  • Le volume

L’exploitant d’une installation de compostage peut aussi élaborer une « fiche produit » afin d’informer l’utilisateur des bonnes pratiques d’utilisation du compost qu’il délivre en répondant aux obligations de la norme. Ce type de support constitue un véritable outil de promotion et permet de se démarquer de la concurrence.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]